Retour en avance sur la crise, (fait à la main)

Axes d’analyses Politique : Fonction de la Personnalisation

Avez vous remarqué que votre président est partout dans les médias, les magazines ?

Avez vous remarqué qu’on lui a trouvé des tas de petits noms et qu’au final il semble responsable de tout ce qui se déroule en France au niveau politique ?

Dans les faits, les politiques ne sont pas débattues, ni analysées. Le simple fait de protester et de critiquer un personne, permet d’utiliser et consommer votre « énergie de révolte », alors que la compréhension et l’anticipation des manipulations politiques rendraient votre opposition beaucoup plus efficace. Dans la réalité il en est de même pour tous les partis, la politique étant devenue une opération séduction et une affaire de personnes (Royal, Aubry, Besançenot).

Un simple changement de personne, dénature le mouvement d’idées dans son ensemble, il est donc important de vivre à travers vos idées, mais surtout faire vivre vos idées à travers vous même…Ajoutez à cela le coté passionnel des comportements actuels et vous réduisez l’opposition politique à l’utilité d’un forum altermondialiste à Porto Alegre.

Pensez y en lisant ou écoutant les critiques de votre président au lieu de comprendre la fonction de telle ou telle décision. « La mise en scène des puissants cache les effets de leur pouvoir », Jean-Martin Büttner Economie : La crise à quoi ça sert ? Même si vous êtes VIP à la Star Ac’ dans votre salon, vous etes au courant que :

l’occident n’a plus le même taux de croissance que certains pays nouvellement puissants, comme la Chine ou l’Inde

 

Il est clair que les taux occidentaux sont les plus bas :

Pour être plus clair encore, l’Europe et Les États Unis ne sont pas de bons endroits pour investir (toutes les infrastructures sont construites, les salaires sont encore hauts, la protection sociale existe plus ou moins).

Mettez vous dans la peau d’un magnat de la finance/industrie/assurance puisque tout est connecté avec les grands groupes, vous avez d’un coté une population et des endroits en friche et de l’autre des peuples éduqués, qui commencent à grogner et « se plaindre » dans des villes ou les projets immobiliers sont de plus en plus compliqués à faire.

Autrement dit, il faut recuperer ce qu’on peut et faire ses valises… Où ? Dans tous les autres endroits où il est plus facile de faire de l’argent (Projets immobiliers, lois bancaires plus souples, main d’oeuvre bon marché, état qui coopère etc…). Aujourd’hui nos états donnent des milliards à des banques, qui sont en fait des institutions internationales dont la vision est apatride (pas de France ou d’Allemagne mais un marché mondial, tout cela pour essayer de sauver un système qui en fait est lui même basé sur la dette. cf .L’argent dette de Paul Grignon.

Alors pourquoi faire sachant que nos dirigeants ont toutes ces données en main ?

On pourrait poser la question autrement, Pensez vous que les dirigeants de vos pays travaillent pour vous ou pour des cartels banquiers (qui ont financés leur campagne, développer des garanties en investissement, fonctions etc,… vous n’avez que votre bout de papier électoral une fois tous les 5 ans, pour lequel vous manipuler passe juste par acheter un ou deux reportages chocs sur TF1 ou autre…

Alors quelle sera la fonction de facto de la crise financière ?

Tout simplement déplacer les axes d’investissements vers d’autres pays qu’ici, étant donné que le fruit occidental ne donne plus de graines. Cette crise n’est pas que financière étant donné qu’elle va impacter l’économie réelle (+90000 chômeurs en janvier 2009, et les lois du droit de travail ne permettent pas de se débarrasser facilement des employés, il faut envisager le scénario de dépôts de bilans massifs, même si cela ne reste qu’une hypothèse). Plus cette crise sera aigue plus elle va s’accompagner de mutations politiques et/ou sécuritaires.

(Stigmatisation d’une catégorie de la population, focalisation vers un ennemi intérieur et extérieur, qui restent des techniques de base de détournement de la tension sur des dirigeants)

Récession en Europe

 

 Baisse du pétrole et chute de l’industrie automobile ?

On peut supposer que les deux soient liés, même si la baisse du cours du pétrole a beaucoup à voir avec le cours du dollar. Il semblerait que les chutes des entreprises américaines de l’automobile soient catastrophiques mais ne suscitent pas plus de « Yes We can ».

Cependant il est clair de constater qu’avec les tensions aux moyen orient, la chute du cours du « pétrodollar », le fait d’avoir à fabriquer differement (pas de moteur à combustibles) et moins (parc automobile moins fourni et à fournir), peut lui même justifier la mutation de l’industrie automobile quand on sait que les principaux constructeurs accentuent leurs investissements en véhicules électriques

http://www.auto-innovations.com/actualite/actualite-energy.html

Même si il y fort à supposer que d’autres brevets sont en préparation. (imaginez la fabrique à grande échelle dans de nouvelles usines délocalisées, moins chères sur tous les plans)

Extrait du monde du 3 mars 2009 : Ford, Chrysler, General Motors : toute la journée de mardi 3 mars, les mauvaises nouvelles se sont succédé concernant l’industrie automobile américaine. Le constructeur General Motors (GM) fait état d’une chute de 52,9 % en un an de ses ventes aux Etats-Unis pour le mois de février. Dans le même temps, Ford annonce un recul de 48,4 %. Quant à Chrysler qui annonce une baisse de 44 % de ses ventes en février, le dernier des « Big Three » n’exclut pas la possibilité de se mettre sous la protection de la loi sur les faillites. GM précise dans un communiqué que cette chute reflétait la réduction de 75 % des volumes de ventes de véhicules par flottes (aux sociétés de location et aux entreprises), résultant de sa volonté de se concentrer, mois après mois, sur les ventes de détail (via les concessionnaires), qui sont plus rentables, lesquelles ont reculé de 43 % sur un an. GM souligne également une progression de ses ventes de détail entre janvier et février : + 23 % sur un mois pour les berlines et + 6 % pour les « crossover ». FAILLITE POSSIBLE POUR CHRYSLER Pour le groupe Ford, les ventes de berlines de marque Ford, Lincoln et Mercury ont chuté de 40,8 %, alors que celles de véhicules lourds (4 x 4 notamment) ont chuté de 51,6 %. Ford annonce à cette occasion qu’il va encore réduire sa production en Amérique du Nord. Au premier trimestre, Ford table déjà sur une réduction de la production de 46 % en un an. Le vice-président de Chrysler, Jim Press, qui a réclamé plusieurs milliards de dollars au gouvernement américain pour surmonter la crise, estime possible de mettre le constructeur sous la protection du chapitre 11 de la loi sur les faillites, si ce prêt lui était refusé. Après sept milliards de dollars en décembre, Chrysler a sollicité une rallonge de deux milliards en début d’année.

Source le monde http://www.lemonde.fr/ameriques/article/2009/03/03/industrie-automobile-americaine-la-panne_1162938_3222.html

K.S.

Publicités

~ par kungshidan sur 5 mars 2009.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :